PORTE-PAROLE ET EXPERTS

Howard Steiger, Ph.D.

Howard Steiger, Ph.D.
Chef, Continuum des troubles de l'alimentation, Institut Universitaire Douglas, Centre universitaire intégré de santé et de services sociaux de l’Ouest-de- l’Ile-de- Montréal (CIUSS).
Professeur titulaire, Département de psychiatrie, Université McGill
Membre associé, Département de psychologie, Université McGill et de l'UQAM

Howard Steiger dirige le seul programme à grande échelle spécialisé dans le traitement des troubles de l’alimentation au Québec - Le Continuum Troubles de l'alimentation de l'Institut Douglas (CTA). Le CTA est au centre des efforts du Québec pour traiter les personnes (adolescents et adultes) touchées par les troubles alimentaires (TAs) dans le spectre de l'anorexie et la boulimie nerveuse. Le CTA offre une gamme complète de services spécialisés (organisés selon les principes des meilleures pratiques), mène des recherches pour orienter le traitement et la prévention de futurs efforts, et offre une formation en matière d'évaluation et de traitement aux professionnels qui travaillent à différents niveaux au sein des systèmes de santé et universitaires . Howard Steiger est professeur en psychiatrie et membre associé en psychologie à l'Université McGill. Un clinicien, chercheur et enseignant actif, il a publié de nombreux articles et chapitres de livres sur les troubles de l'alimentation (TAs). Il est co-président de la «Charte de l'image corporelle» du gouvernement du Québec (CHIC), un récent rédacteur en chef adjoint du International Journal of EDs, et ancien président de la ED Research Society. Par le biais de la recherche menée au CTA au Douglas, Steiger et ses collègues étudient: a) les processus génétiques et épigénétiques agissant dans le développement et le maintien des TAs. b) les facteurs qui influencent la réponse aux traitements spécialisés. c) Les effets systémique des programmes de transfert de connaissances et de prévention spécialisés. Les résultats de ces travaux démontrent que les TAs résultent d'une interaction entre les vulnérabilités génétiques et les "déclencheurs" environnementaux - dans lequel les susceptibilités héréditaires de divers types deviennent amplifiées par des facteurs de stress environnementaux et, souvent, "allumées" par les effets de trop de régimes amaigrissants. Fait important, ces résultats soulignent différents processus causaux dans différents individus - et donc aide à prescrire des méthodes individualisées de traitement. Sur ce dernier point, les conclusions récentes préconisent de mettre l'accent sur des méthodes de traitement non coercitifs, « soutien d’autonomie », offerts dans des modalités de thérapie individuel, de groupe et de famille.

Je me joins à la Marche pour la santé mentale chaque année pour ...
... Aider à sensibiliser les gens aux problèmes et aux traitements de santé mentale et, en particulier, pour les informer sur les troubles de l’alimentation.
... Informer le public sur les problèmes de santé mentale et contribuer à réduire la stigmatisation qui y est associée.